Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
csadnrandonnee.over-blog.com

VOSGES

22 Mai 2013 Publié dans #sorties

VOSGES

8 mai 2013 : 18 randonneurs partent à 2 minibus pour 4 jours dans les Vosges.

A quelques kilomètres de l’Allemagne, nous apercevons déjà des cigognes et traversons le beau village de Munster avant de quitter l’Alsace pour les Vosges. Le dépaysement commence : il suffit de prêter l’oreille pour entendre le curieux accent vosgien, très prononcé, que d’aucuns s’essayeront à imiter. Mais aussi de tenter de déchiffrer les pancartes : La Schlucht, Xonrupt, Soultzeren, Lispach.

4 jours de marche pour découvrir des univers très divers, un paysage de tourbières, une vue plongeante sur des lacs : Lac Blanc, Lac Noir, Etang des Dames – en fait ils sont tous noirs ! –. Le feuillage naissant des hêtres, d’un vert tendre, se détache dans le paysage de sapins noirs. Nous montons, puis nous descendons, longeons des crêtes avec des vues magnifiques. La chance est avec nous, car la météo était annoncée mauvaise : nous n’aurons que peu d’occasions d’enfiler les capes. L’humidité est pourtant bien présente, les sentiers jonchés de feuilles et pierres mouillées pimentent par moments notre avancée, surtout à la cascade du Tendon : 32 m de chute, une occasion de crapahuter dans les rochers pour nous payer le coup d’œil d’en bas sur la cascade. Un peu plus loin, les Roches de la Moulure, énormes blocs granitiques surgis d’on ne sait où, semblent posés en équilibre incertain … par la main d’un géant peut-être ?

Les bornes que nous apercevons par endroits nous rappellent que la région a appartenu par le passé à l’Allemagne : F sur une face, D sur l’autre face de la borne, notre parcours nous amenant à mettre le pied dans le Haut-Rhin.

Le gîte, ancienne auberge de jeunesse – mais nous sommes jeunes ! – est typiquement vosgien. Nous aurons l’occasion de contacter les autres résidents qui dînent dans la salle voisine de la nôtre, parmi eux des motards … et même de danser la chenille tous ensemble.

La table est bonne et les pique-nique sympathiques. L’Edelzwicker se laisse bien boire. Pendant ce temps, les conversations vont bon train, avec des thèmes favoris : la cuisine par exemple. D’ailleurs nous irons dans une ferme acheter du Munster et goûter la Tome vosgienne … coupée à même le comptoir (notre hôtesse, une petite femme pétillante, ira tout de même chercher un papier propre pour faire passer les morceaux de Tome dans les rangs. Ouf !). Nous caresserons la vache vosgienne et la Montbéliarde. La Vosgienne a une robe mouchetée de noir. Certains la verraient bien recyclée en tapis de salon. Cette grande coquette va jusqu’à moucheter de noir le bout de sa langue et ses yeux ourlés de noir lui font un regard de velours, sans comparaison avec celui de sa voisine, la Montbéliarde, plus … bovin !

Sur le chemin du retour, léger détour pour admirer le village de Soultzbach-les-Bains, en Alsace, avec ses ruelles étroites, ses maisons à colombages, de couleurs diverses et ses multiples décors de façade. Nous aurions bien continué ainsi – pourquoi pas Colmar ?!!! – mais en toutes choses il faut savoir raison garder. Ce sera sans doute pour une prochaine fois.

Un grand merci à toi, Evelyne.

Commenter cet article